Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi - Mathias Malzieu

Publié le par Liyah

http://www.decitre.fr/gi/86/9782290350386FS.gif

 

 

 

J’ai lu

150 pages

ISBN : 978-2-290-35038-6

Genre : Littérature contemporaine, conte

Littérature Française

PAL

Début: 24 janvier 2010

Fin : 27 janvier 2010

 











 

Quatrième de couverture : " Comment on va faire maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi ? Qu'est-ce que ça veut dire la
vie sans toi ? Qu'est-ce qui se passe pour toi là ?
Du rien ? Du vide ? De la nuit, des choses de ciel,
du réconfort ? "

Mathias, une trentaine d'années mais une âme d'enfant, vient de perdre sa mère. Sans le géant qu'il rencontre sur le parking de l'hôpital, que serait-il devenu ? Giant Jack, 4,50 mètres, " docteur en ombrologie ", soigne les gens atteints de deuil. Il donne à son protégé une ombre, des livres, la capacité de vivre encore et de rêver malgré la douleur... Il le fera grandir. Mathias Malzieu nous entraîne dans un monde onirique, intimiste et poignant, dans la lignée d'un Lewis Carroll ou d'un Tim Burton.

 

 

Pourquoi ce livre : Après avoir lu l’excellent Mécanique du cœur, je n’avais qu’une envie, retrouver et découvrir davantage l’univers magique et ensorcelant de cet auteur !

 

Mon avis : Dans ce court roman, Mathias Malzieu aborde un thème on ne peut plus difficile a traiter : le deuil, mais plus difficile encore, le deuil de sa propre mère !

Comment peut-on réussir à vivre après un tel coup du sort ? Comment accepter l’inacceptable, comment continuer à vivre avec ce vide qui nous habite, avec ce manque chaque jour de plus en plus grand, comment réussir à tenir le coup et entamer sa phase de deuil ?

Chaque personne exprimera sa tristesse d’une manière différente, mais généralement nous sommes tous plus ou moins identiques, je suppose face a ce genre de situation. Enfin c’est ce que je pensais jusqu'à lire ce roman de Mathias Malzieu. Je dois bien avouer que sa réaction m’a particulièrement bien surprise. En commençant ce livre, je ne m’attendais pas vraiment à ce genre d’histoire ! Pourtant connaissant maintenant un peu l’univers de Mathias Malzieu, j’aurai pu m’en douter !

Avec l’aide de son ami Giant Jack, rencontré sur le parking de son imagination, Mathias va apprendre à grandir et à affronter la situation qu’il refuse d’accepter, la mort de sa mère.

Alors qu’on pourrait s’attendre à un récit larmoyant et triste a souhait, rien de tout cela, c’est finalement tout le contraire que monsieur Malzieu nous fait partager ici !

Grâce a son imagination débordante et à sa plume enchanteresse, l’auteur nous sert ici un conte sur le deuil plein d’amour et d’espoir.

 

Ce que j’ai particulièrement aimé dans cette histoire, c’est cette agréable sensation de lire un conte magique pour adulte, malgré le thème difficile aborde.

Mathias Malzieu se livre ici tel un enfant, il met à nu ses sentiments et sa fragilité. Il a su conserver cette âme d’enfant, celle qui nous fait croire que tout est toujours possible, et son imagination d’enfant. Tout cela est une très grande force et donne à l’histoire tout son charme.

Tout le long de ma lecture, j’avais ce sentiment que l’histoire se déroulée à travers les yeux d’un enfant et qu’il me livrait toutes ses émotions. Un enfant fragile et brisé, certes, mais surtout un enfant courageux et déterminé.

 

Mathias Malzieu a réellement un énorme talent pour l’écriture. Sa plume est fluide et magique. On lit chaque phrase avec délice et on retombe avec lui en enfance. Notre carapace d’adulte tombe pour écouter notre cœur et laisse libre court a nos sentiments.

Il y a une scène en particulier que j’ai trouvé très touchante et qui exprime bien pour moi le coté enfant et touchant de l’auteur. C’est le moment ou il va passer la nuit au cimetière aux cotés de sa mère et qu’il rencontre « un employé municipale de la mort ». L’auteur dit a cet employé : « Elle va revenir, je l’attends avec des étoiles et des gâteaux, elle en a marre des fleurs, elle en a marre d’être morte, c’est trop long… »

 

Je ne pensais pas que cela était possible, mais je dirai qu’on lit ici, une très belle histoire sur la mort et le deuil. Un livre plein de magie et d’espoir.

 

Comme signalé sur la quatrième de couverture, cette histoire est tout à fait dans la lignée d’un film de Burton, même si toutefois j’ai personnellement plus ressenti cela dans La mécanique du cœur.

Vous comprenez donc que j’ai beaucoup aimé cette histoire et que je suis toujours autant envoûtée et conquise par l’univers magique de Mathias Malzieu.

Cependant, je dois tout de même bien avouer avoir une préférence pour La mécanique du cœur qui, à mon goût, est plus qu’excellent.

 

Je vais finir cet article avec quelques jolies phrases relevées au fil de ma lecture.

« La seule manière de tuer la mort, c’est de rester en vie »

« … les livres sont des accessoires, non-accessoires pour se battre contre la nuit éternelle »

« Un rêve brisé bien recolle peut devenir encore plus beau et solide »

« Je tisse comme une araignée du ciel le fil qui relie les rêves et la réalité, et dans ma toile, j’embarque l’espoir absolu »

 

En deux mots : L’auteur aborde ici un sujet très difficile, la mort de sa mère, mais grâce a sa plume magique, à son âme d’enfant et à son imagination débordante, Mathias Malzieu nous livre ici un récit touchant et poignant qui ne tombe jamais dans le larmoyant. Une histoire pleine d’amour et d’espoir. A lire !

 

Note : 4/5

 

Vous pouvez également lire les avis de : Leiloona, Lael, Heclea, et pleins d'autres encore chez BOB

 

 

 

http://camiondesmots.com/images/carnets/MathiasMalzieu.jpgQuelques mots sur l’auteur : Mathias Malzieu, né en 1974, est le chanteur du groupe Dyonisos. Il collabore avec de nombreux artistes français comme Cali, Weepers Circus ou encore Olivia Ruiz (qui est également sa compagne). Ses deux romans Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi et La mécanique du cœur ont inspires deux albums musicaux. Prochainement est également prévu l’adaptation cinématographique de La mécanique du cœur.

D’autres titres : 38 mini westerns avec des fantômes, La mécanique du cœur.  

 


Publié dans Litterature Francaise

Commenter cet article

Nadège - Commentaire 98 03/05/2010 19:28


Quelle belle histoire! (♥‿♥)
Je le rajoute à ma LAL!


Céline 27/04/2010 15:05


Je l'ai acheté aujourd'hui, je te dirai mon avis quand je l'aurai lu ;)


Liyah 27/04/2010 19:39



J'ai hate d'avoir ton avis !



Hilde 16/02/2010 18:33


J'ai lu "La mécanique du coeur", j'en garde un bon souvenir et celui-là est dans ma LAL!


Liyah 16/02/2010 18:50


Je pense qu'il te plaira aussi ! J'aurai hate de lire ton avis !


Leiloona 15/02/2010 18:49


Je l'ai lu avant "La mécanique du cœur" et j'avais été soufflée par la fluidité de l'écriture et l'univers de Malzieu.


Liyah 16/02/2010 10:42


Je suis tout a fait d'accord avec toi, Mathias Malzieu a un univers bien particulier, rien qu'a lui, apres on aime ou on aime pas. Moi j'adore !


lael 06/02/2010 16:27


coucou je suis ravie de ton billet et merci pour le lien!! contente que tu partages mon enthousiasme pour cet auteur


Liyah 06/02/2010 17:56


Oui j'aime beaucoup cet auteur ! J'aimerai bien lire le tout premier livre qu'il a ecrit, mais je n'ai pas encore lu d'avis sur celui-la ! Il faudra que je cherche ! Je t'en prie pour le lien ! Y a
pas de quoi ! Bises